AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Messagers - Libres : 3/5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Les Messagers - Libres : 3/5   Mer 26 Jan 2011 - 23:26




Les Messagers


« Qui sont-ils ? »


On ne sait pas qui ils sont, à quoi ils peuvent bien ressembler… Mais on sait ce qu’ils font. Engagés par les Révolutionnaires bien que la plupart des Messagers ne considèrent pas avoir de rapport direct avec eux, ils sont le seul moyen de communication qui assure à celui qui envoie et celui qui reçoit que personne d’autre n’a pu lire ce fameux message. Pas d’internet, pas de courrier géré par les autorités, juste une mallette et une personne. Et leur moyen de transport n’est pas vraiment le plus tranquille : ils sont des ombres sautant de toit en toit, pros de l’infiltration, connaissant leur ville par cœur. Des risques, ils n’arrêtent pas d’en prendre. On estime que peu d’entre eux arrivent à 35 ans : les chutes sont fatales, la police est partout. Ils savent se défendre, ils sont plus rapides, plus souples, plus agiles, peuvent sauter bien plus loin que la normale, et ce grâce à un entraînement poussé dès le recrutement et à un produit injecté directement dans le sang qu’on appelle l’accélérateur. Selon la dose, ses effets varient de trois à six heures. Leurs fournisseurs ? Les Révolutionnaires. Mais ils ne sont pas infaillibles. Ils sont même très loin de l’être.

Les Messagers n’existent pas. Ils ne figurent sur aucune liste, leur visage ne porte pas de nom… Administrativement, ils sont morts. Ils ne sont jamais nés. Pourquoi ? Simple. Extrêmement simple. Une grande majorité des Messagers est composée d’orphelins, de personnes qui, enfant, se sont enfuies de chez elles. Toute personne existant administrativement ne peut pas devenir un Messager. Tout comme il ne suffit pas d’un simple formulaire à remplir pour l’être. Ce sont eux qui vous trouvent, eux qui vous recrutent. Quand l’un d’entre eux décède, on s’arrange pour qu’il soit rapidement remplacé. Leurs missions sur les toits ou dans les immeubles, ils ne les font pas seuls. Si physiquement, ils le sont effectivement, ils ne quittent jamais leur oreillette. Cette dernière est indispensable, et on considère qu’elle est responsable à 50% de la réussite de la mission. La personne à l’autre bout leur indique les mouvements de la police, les endroits où ils doivent passer… En bref, ils sont le plan, qu’ils peuvent modifier en temps réel.


Mads - ft. Gemma Arterton : Prise
Elle - ft. Scarlett Johansson : Libre
Coop' - ft. Jake Gyllenhaal : Libre
Crow - ft. Chace Crawford : Pris
Flash - ft. Alex Pettyfer : Libre






Dernière édition par Mads le Mar 1 Fév 2011 - 19:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org
Admin


✽ MESSAGES : 75
❈ ARRIVÉE : 26/01/2011

❈ LOCALISATION : Brooklyn



MessageSujet: Re: Les Messagers - Libres : 3/5   Jeu 27 Jan 2011 - 22:15





Mads


« Don't look behind you. »

nom : Inconnu.
prénom(s) : Maddison.
pseudo : Mads.
lieu de naissance : New York.
âge : 24 ans.
métier : Messager.
situation amoureuse : Célibataire.
avatar : Gemma Arterton.
crédit : Luce.

LIBRE - RESERVE – PRISE


personnalité :

franche ; directe ; solitaire ; ironique ; casse-cou ; méfiante ; fonceuse ; fière ; protectrice ; susceptible ; compétitive ; je-m'en-foutiste ; moqueuse.

histoire :

Ca fait presque quatorze ans. Quatorze ans que Mads est chez les Messagers, et aujourd'hui, tout le monde l'appelle comme ça. Peu bavarde sur son passé, un peu comme tous, ses parents faisaient partie des Révolutionnaires qui ont manifesté dans les débuts du XXIème siècle. Ils sont morts, comme beaucoup d'entre eux. A huit ans, la gamine qu'elle est devient orpheline et commence à errer dans les rues, essayant d'échapper le mieux possible à la violence qu'il pouvait y avoir à ce moment-là. Elle est rapidement recueillie par un centre d'accueil réservé aux jeunes enfants ayant perdu leur famille dans les manifestations, dirigé par l'Etat. Mads y vivra deux ans, muette comme une tombe, ne donnant même pas son nom, qu'elle seule connait, à ceux qui le lui demandent. Si bien qu'elle devient rapidement la bête noire de l'établissement. A ses dix ans, après de nombreuses tentatives de fuite, l'enfant qu'elle est encore retrouve sa liberté. Enfin... Si on peut parler de liberté dans une société comme celle-ci. Puis elle tombe sur ce type bizarre, qui doit avoir la quinzaine, lui proposant de faire partie d'un groupe dont elle n'avait jamais entendu parler avant. Mads n'a nulle part où aller, cet ado lui inspire confiance : c'est parti. Et la voilà débarquant dans l'un des QG des Messagers. C'est un entraînement intensif qui commence, entraînement qui ne s'arrêtera jamais. A ses quatorze ans, on lui confie sa première mission. Et jusqu'à ce jour, elle ne s'est jamais arrêtée. Elle en a vu mourir, des personnes comme elle. Mais malheureusement, ce sont les risques du métier. Elle-même a pu en faire l'expérience assez récemment : quelques mois plus tôt, la jeune femme a fait une chute qui aurait pu lui être fatale si elle n'avait pas été rapidement secourue. Résultat : plusieurs jours dans le coma, un mois avec l'interdiction de quitter le QG et deux mois d'entraînement plus qu'intensif pour récupérer le niveau. Quant aux Messagers qui sont avec elle, elle les considère comme une famille, une vraie, à laquelle elle est profondément attachée.



relations :





Coop' :

C'est sur lui que Mads est tombée après qu'elle se soit échappée de son centre d'accueil. C'est lui qui lui a proposé de rejoindre les Messagers. C'est à lui qu'elle a fait confiance pour la première fois depuis le décès de ses parents dans les manifestations. Très proches, elle le considérait comme un modèle avant qu'il ne se mette à faire chier son monde, obligeant Crow à prendre parfois des missions qu'il aurait pu éviter. Mads est l'une des seules qui lui fait bien comprendre que son comportement peut tous les mettre en danger, ce qui est sujet à de nombreuses disputes. Vus leurs caractères, les choses n'auraient pas pu être différentes. Et quand ils ne se disputent pas, ils se cherchent, se provoquent mutuellement pour le simple plaisir de voir l'autre s'énerver. Pourtant, Coop' est bien le Messager avec lequel elle est le plus proche, peut-être un peu trop parfois. Mais ils se prennent la tête bien trop souvent pour qu'elle se demande si ses sentiments pour lui sont plus profonds qu'un simple attachement familial. Non, elle ne veut pas qu'il parte. Oui, elle s'inquiète quand il disparait et espère ne pas entendre de sombres nouvelles le concernant. Et il le sait très bien.

[ft. Jake Gyllenhaal]
Elle :

Elle. Un vrai mystère. Si dans la forme, Mads et cette dernière ne s'entendent pas, dans le fond... Elles se comprennent plus que ce qu'elles veulent bien admettre. On pourrait comparer leur relation à celle de deux sœurs. Qui ne sont pas sur la même longueur d'onde, mais qui tiennent l'une à l'autre sans vraiment le montrer. En cas de coup dur, on peut les surprendre en train de se rassurer, se comportant le lendemain comme si rien de tout ça ne s'était passé. Leur complicité est privée, ne regardent personne d'autre qu'elles, si bien qu'elles n'acceptent aucun témoin. Dès qu'un intrus arrive, elles se renferment, recommencent à se descendre l'une et l'autre. On les met souvent à l'entraînement ensemble : leur "rivalité" les motive à faire plus d'efforts, à progresser plus rapidement pour être au meilleur de leur forme physique. Si elles s'en plaignent, dans le fond, elles s'en contentent assez facilement. Disons qu'il s'agit plus d'une mésentente jouée pour éviter, peut-être, une proximité trop grande, qu'elles auraient du mal à accepter.

[ft. Scarlett Johansson]
Crow :

Un vrai génie. Crow est un peu... Son petit frère, son confident, la voix rassurante dans l'oreillette qui lui sort des vannes pourries même dans les pires situations. Depuis que Mads le connait, elle ne s'est jamais énervée une seule fois contre lui. Un vrai miracle, impulsive comme elle est. Elle s'est rapidement attaché à cet amnésique et admet sans problème que sans lui, non seulement elle ne serait probablement plus de ce monde, mais aussi qu'elle verrait les choses de manière un peu plus sombre. Il lui apporte beaucoup, et Mads regrette presque qu'il n'y ait pas vraiment de réciprocité. Elle qui parle assez difficilement lorsqu'il s'agit de s'ouvrir n'a pas le moindre mal avec Crow. Il l'écoute, ils se comprennent, parlent de choses réellement sérieuses, s'inquiètent et se rassurent : une relation purement fraternelle dont elle avait énormément besoin. Oui, il fait partie de sa famille, elle ne le voit pas autrement et idem pour lui. Si bien que même s'il est autant en forme que les autres et suit les mêmes entraînements physiques, Mads encaisse mal le fait qu'il doive parfois remplacer Coop' dans des missions qui ne lui reviennent pas.

[ft. Chace Crawford]
Flash :

Dans sa vie, Mads a vu beaucoup de personnes malchanceuses. Mais aussi malchanceuses que Flash... Jamais. Elle avoue, il est une exception assez incroyable. Mais une exception assez drôle aussi. Voir un Messager aussi volontaire, ça remotive, et la jeune femme l'admet sans trop de difficultés. D'accord, il peut aussi être agaçant à être aussi volontaire. Et parfois, elle se demande même s'il ne surestime pas trop ses capacités.Ce qui n'empêche pas que comme pour tous les autres, Mads se sente réellement proche de lui. Après tout... Ne forment-ils pas tous une fratrie ? Dans leur groupe, il est peut-être le dernier arrivé, mais il est aussi l'un de ceux qui se sont intégrés le plus vite avec Crow. Et puis... Lui au moins, il se sent réellement concerné par tout ça, et ses idées rejoignent réellement celles des Révolutionnaires. En fait, à bien y réfléchir, Flash est un peu le Messager modèle, celui qu'ils devraient tous être. Mais on ne va pas lui dire : déjà qu'il aime être considéré comme l'un des meilleurs, si on lui ajoute ça, il risquerait bien de prendre la grosse tête. Ou pas ? Oui mais Mads qui fait un compliment directement, ce serait un peu comme... Voir le gouvernement décider de les laisser finalement tranquille.

[ft. Alex Pettyfer]





Dernière édition par Esther Rosenberg le Ven 28 Jan 2011 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Re: Les Messagers - Libres : 3/5   Ven 28 Jan 2011 - 1:14





Elle


« Off with her Head ! »

nom : Aucun.
prénom(s) : Casey.
pseudo : Elle.
lieu de naissance : Miami.
âge : Un peu plus de vingt ans, elle ne sait plus.
métier : Messager.
situation amoureuse : Néant.
avatar : Scarlett Johansson.
crédit : Barda Doll.

LIBRE - RESERVE – PRIS


personnalité :

Junkie ; arrogante ; bornée ; solitaire ; renfermée ; suffisante ; matérialiste ; défaitiste ; instable ; contradictoire ; dépendante ; paranoïaque ; efficace.

histoire :

Casey n’a jamais été une gosse heureuse. Placée à la DDAS dès sa naissance, elle fut recueillie à trois ans par des fanatiques pro-caméras, et comprit très tôt qu’il y avait un problème. Jamais maltraitée, assez choyée par ces parents persuadés de faire une bonne action en reportant sur leur enfant adoptive les manœuvres de normalisation d’un gouvernement détraqué, Casey n’a manqué de rien, sauf d’équilibre. Assez jeunes, elle traîne avec des adolescents et rapidement, est témoin du premier meurtre, après qu’un de ses compagnons ait tenté de ridiculiser une loi juste promulguée. Ramenée chez elle en état de choc, on considère qu’elle n’avait rien à voir avec l’incident et que les jeunes voyous ont juste voulu entraîner avec eux une jeune fille de bonne famille pour faire du tort aux citoyens exemplaires de la belle Amérique. Mais Casey ne voit pas les choses de cette manière et à onze ans, avec le peu d’argent de poche qu’elle n’a pas dépensé pour fleurir la tombe de son amie, elle prend le premier bus, puis en prend un autre, et ainsi de suite jusqu’à New York. Seule, effrayée mais trop marquée pour supporter l’hypocrisie dans laquelle elle a vécu, elle se réfugie dans le Queens, dans les ruines de Queensbridge.
C’est dans l’ancien quartier résidentiel qu’elle sera trouvée, camée jusqu’aux yeux malgré son jeune âge, que l’a drogue l’a d’ailleurs aidée à oublier. D’abord silencieuse, elle refuse de donner jusqu’à son nom et se fait appeler Elle. Fragile, malléable, elle suit l’entraînement des messagers, obéissante et perdue. Puis elle se ressaisit, et ce n’est plus un pantin qui suit les entraînements mais une jeune fille remontée, et bien décidée à faire payer ceux qui l’ont rendue ainsi. Elle utilise la drogue pour s’apaiser, mais aussi pour mener à bien les missions qui lui sont confiées, puisque les différentes substances lui permettent d’oublier toute peur et notion du danger. Et le temps passe. Si elle est toujours solitaire, toujours déterminée à ne vivre que pour elle, voyant son activité comme celle d’une mercenaire, elle se lie peu à peu avec d’autres Messagers.



relations :






Flash :

Etonnant. Oui, étonnant de voir comme même Elle peut s'attacher à quelqu'un sans s'en rendre compte. Qu'elle soit renfermée, solitaire, bornée, instable, défaitiste... Flash est quand même là. Si bien qu'il fait partie des personnes réellement importantes, même si ce genre de relation est difficile à admettre pour elle. S'imaginer sans lui, c'est impossible. Aujourd'hui, le Messager est un véritable repère, bien plus que tous les autres. Un frère, un meilleur ami, elle ne peut pas passer une journée sans lui parler. Fait qui l'agace aussi : non, elle n'aime pas être aussi proche de quelqu'un, sentir le besoin de voir ce quelqu'un encore moins. Elle est indépendante, elle. Elle est au-dessus de tout ça ! Mais finalement, elle se laisse faire. Il doit bien être la seule et unique personne à connaitre les quelques détails de sa vie qui lui reviennent, juste comme ça. Mais il veut lui faire arrêter les drogues, toutes ses substances qu'elle prend parce qu'elle en a beaucoup plus besoin que ce qu'il semble penser. Ce sont ses pilules pour oublier, et ça, personne ne lui fera arrêter. Pas même Flash.

[ft. Alex Pettyfer]
Mads :

Mads... Une relation assez compliquée. Suffisamment pour la déstabiliser. En apparence, Elle et la Messagère ne s'entendent pas, se prennent la tête pour des futilités, ne tombent jamais d'accord, se descendent... Mais la chose est beaucoup plus compliquée. Mads est une sœur. Un repère. Sans l'admettre, elles se comprennent. Si bien que dans les coups durs, elles se soutiennent implicitement quand elles sont en compagnie d'autres personnes, et explicitement lorsqu'elles se retrouvent seules. Dans le fond, elles ont peut-être plus de points communs que ce qu'elles pensent. Pour Elle, Mads est une protectrice sans réellement l'être. Tant qu'elles sont seules, c'est une sorte de magie qui se produit, un rapprochement naturel : elles s'apprécient, elles comptent l'une pour l'autre. Une complicité purement privée, qui ne regardent qu'elles, expliquant que leurs attitudes vis-à-vis de l'autre changent lorsqu'elles sont "dérangées" par un autre. Lors de la chute de cette dernière, Elle a eu beaucoup de mal à dissimuler son inquiétude, mais refuse bien évidemment de l'admettre aujourd'hui. On les met souvent ensemble lors des entraînements : leur pseudo-rivalité les motive pour faire plus d'efforts et pour progresser plus rapidement.

[ft. Gemma Arteton]
Crow :

Parfois, Elle l'envie d'être amnésique. De ne pas se souvenir de toute son enfance, de n'avoir comme premier souvenir que son arrivée chez les Messagers. Oui, à ses yeux, c'est une chance. Ce qui explique qu'elle ne sache jamais vraiment comment se comporter avec lui, alors elle fait ça au feeling. Parfois adorable, parfois chiante, Crow est déstabilisant pour elle. S'il ne se laisse pas faire quand elle le cherche, son humour et son côté attachant la font vite déchanter pour se montrer plus agréable. Et paradoxalement, ça l'énerve. Cette impression aussi qu'elle a, parfois, comme s'il comprenait tout ce qu'elle pensait rien qu'en la regardant. Mais quand elle l'envoie clairement bouler, après... Ca ne passe pas, elle n'y échappe pas : elle se sent mal. Il va peut-être falloir qu'elle songe à l'envisager sérieusement en tant que membre de cette "famille" qu'elle est en train de se faire au sein des messagers sans même s'en rendre compte.

[ft. Chace Crawford]
Coop' :

Elle ne sait pas trop quoi en penser. D'un côté... Elle arrive à le comprendre, d'un autre, elle n'accepte pas son attitude et enfin, parfois, elle s'en moque complètement. Leurs conversations sont relativement posées, calmes. Elle le voit comme un protecteur. Et puisqu'il disparait assez fréquemment, Coop' est aussi loin d'empiéter sur son espace vital, ce qui a un côté extrêmement rassurant pour la Messagère qu'elle est. Une relation assez étrange donc. Coop' est une sorte de grand frère. Vues ses capacités, elle est très loin de s'inquiéter pour lui, mais peut comprendre sans difficulté les réactions des autres. D'une certaine manière, c'est de l'inconscience pure ce qu'il fait. Mais il est bien plus libre qu'eux tous réunis, et ça... C'est une chose qu'elle respecte plus que tout au monde.

[ft. Jake Gyllenhaal]
Alice Holmes :

Le jour et la nuit. Si elles ont quelques points communs, Alice et Elle diffèrent sur tellement d'autres qu'elles sont loin de les voir. Mais elles doivent travailler "ensemble". Ou presque, si on peut considérer qu'un Messager et son Révolutionnaire collaborent réellement. La chose est sûre : elles ne s'entendent pas. Mais pour ce qui est des missions, Elle les remplit à la perfection. Donc Alice n'a pas à s'en plaindre, et pour le nombre de fois où elles échangent plus que quelques mots, la journaliste ne pense pas une seule seconde à faire en sorte de pouvoir collaborer avec un autre Messager. La Révolutionnaire ne lui accorde pas trop d'importance, trop préoccupée par sa propre situation et Elle ne lui en tient pas rigueur. Solitaires comme elles sont, difficile de s'attendre à autre chose. Toutefois, il y a un certain respect qui domine, chacune comprenant plus ou moins bien que l'autre accomplit des tâches qu'elles seraient bien incapable de faire s'il n'y avait pas l'autre.

[ft. Marion Cotillard]





Dernière édition par Mads le Mer 9 Fév 2011 - 20:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Re: Les Messagers - Libres : 3/5   Ven 28 Jan 2011 - 1:34





Coop'


« never made it as a wise man. »

nom : Inconnu.
prénom(s) : Cooper.
pseudo : Coop'.
lieu de naissance : New York.
âge : 29 ans.
métier : Messager.
situation amoureuse : Célibataire.
avatar : Jake Gyllenhaal.
crédit : Bardadoll.

LIBRE - RESERVE – PRIS


personnalité :

Ironique ; désillusionné ; colérique ; individualiste ; insensible ; protecteur ; moqueur ; fier ; imprévisible ; intelligent ; vif ; réactif ; doué.

histoire :

L'un des meilleurs. Oui, Coop' serait probablement même le meilleur des Messagers s'il ne passait pas son temps à disparaître on ne sait où pour se mettre les flics au cul. Il n'était pas comme ça avant. Il était même loin de l'être, mais tout a une raison. Son enfance ? Assez pourrie pour tout dire. Ses parents étaient loin de lui offrir ce dont un gamin pouvait avoir besoin. Et les choses avaient fini par s'empirer quand la nouvelle société commença à s'établir. Lui qui était déjà avide de liberté ne tarda pas à s'enfuir. Recueilli par un Révolutionnaire, élevé par lui pendant quelques années à l'abri des caméras, il intégra les Messagers dès leur création. Et aujourd'hui, il en est le plus ancien. Le seul de sa génération à être resté en vie. Quand on s'attache à des personnes, qu'on les considère comme une famille et qu'on les voit tous crever un par un, forcément, ça donne pas franchement envie de continuer. Mais il n'a pas le choix : officiellement, il n'existe même pas. Alors s'il retourne au sol en essayant d'être un simple citoyen, il se fera vite repérer, et bye bye la vie "normale". Oh non, Coop' est loin d'être pour le gouvernement et toutes ses conneries. Mais entre sa vie en tant que Messager et celle des autres citoyens normaux qui ne savent rien, il se demande sérieusement laquelle est la meilleure. Alors non, il n'y mets pas du sien. Il est même loin de le faire. Et s'il n'avait pas certains amis proches malgré ses efforts pour ne pas s'attacher aux nouveaux, Coop' serait parti depuis belle lurette.



relations :







Mads :

Coop' se souvient très bien du jour où il a rencontré Mads. 10 ans, paumée, seule, elle avait pourtant accepté de lui faire confiance à lui, jeune Messager de quinze ans encore persuadé qu'il pourrait faire changer les choses. Immédiatement très proches, il s'est considéré comme une sorte de protecteur pour elle, encore plus que pour tous les autres. Aujourd'hui... Si les choses semblent avoir changé, dans le fond, elles sont restées les mêmes. Au moins pour lui. Oui, ils se disputent souvent. Non, il ne veut pas l'écouter puisqu'elle n'a pas l'air de comprendre. Et oui, ils se cherchent pour s'énerver mutuellement. Mais il est aussi le premier à veiller sur elle, de loin, restant cependant toujours bien trop fier pour le dire à qui que ce soit. Tout comme il serait trop fier d'avouer que lors de la chute de Mads qui a failli lui être fatale, il s'est inquiété comme jamais et était prêt à partir définitivement. Partageant encore de temps en temps des moments où ils pourraient même devenir "trop" proches, son besoin de liberté et sa peur de perdre encore une personne importante font qu'il refuse de se poser des questions sur leur relation.

[ft. Gemma Arteton]

Crow :

Le petit géni de l'informatique est le premier à être la victime de son comportement, et Coop' en est parfaitement conscient. Ce n'est pas qu'il ne l'apprécie pas, loin de là. Mais il le considère comme étant suffisamment capable et intelligent pour faire les missions que lui-même manque lors de ses absences. Il n'y peut rien si Crow prend toujours le relai. En fait, il lui en est même vraiment reconnaissant. Leur relation est loin d'être conflictuelle. Ce type a de toute façon le don de s'entendre avec à peu près tout le monde, et il faut admettre qu'il arrive même parfois à le remotiver pour quelques missions en tant que Messager. Coop' trouverait ça presque dommage qu'un mec aussi sympathique que lui soit dans une histoire pareille. Ouais, il aurait mérité une vie normale, loin de tout ça, avec des potes normaux et compagnie, même avec ce gouvernement de cons. Mais bon, il ne peut pas dire aussi qu'il n'est pas content de le connaître. C'est vrai quoi. Coop' passe peut-être parfois pour un égoïste, ce qu'il est probablement dans le fond, mais avoir un élément comme ça parmi les Messagers... Ca ne peut que les aider. Et puis, depuis qu'il s'occupe de l'oreillette et compagnie, faut admettre que le taux de mortalité de leur groupe a quand même chuté.
[ft. Chace Crawford]

Flash :

Flash le rend nostalgique. Coop' sait très bien comment il va finir : exactement comme lui. Qu'il attende quelques années et on en reparlera. Le Messager motivé, excellent, un peu poisseux mais qui arrive à s'en sortir... C'était lui il y a dix ans. Et Coop' est le premier à dire que c'est dommage. Il est même le premier à dire que ça ne durera pas. Il n'y a qu'à voir les autres : si Crow arrive à rester un peu enthousiaste, c'est parce qu'il est beaucoup plus fort mentalement que tout le monde. Mais Flash est comme lui. De belles idées en tête, mais un tout petit rôle en réalité. Non, ce n'est pas lui qui fera changer les choses. Ce n'est pas eux, et personne d'autre ne pourra vraiment le faire. C'est con, c'est dommage, fin de l'histoire. Il a beau le lui dire, ou au moins l'avertir, Flash ne semble pas prêt de l'écouter et préfère le rembarrer. Mouais, ben qu'on vienne pas lui dire qu'il n'avait pas été prévenu hein ! Mais il l'aime bien. Evidemment. Plus protecteur avec lui qu'avec les autres, mis à part Mads, en réalité, Coop' aimerait réellement qu'il s'en sorte mieux et qu'il garde ses espoirs et ses idées. Parce que c'est ça, le plus important. Et c'est ce qui fait de lui ce qu'il est : un excellent Messager. Qui a la poisse, mais personne n'est parfait.
[ft. Alex Pettyfer]

Elle :

C'est bizarre, d'avoir parfois cette impression qu'Elle le comprend réellement. Et pourtant, Coop' n'aurait jamais cru qu'elle aurait pu être le genre de personnes qui le pouvait. Ses conversations avec la Messagère sont moins houleuses, plus posées que celles avec les autres membres du groupe. Il l'apprécie, aime bien la protéger un peu, presque la considérer comme une gamine. Etrangement, c'en serait presque rassurant. Comme si elle lui permettait de retrouver un peu de l'ancien lui. Ca ne dépasse pas l'amitié, peut-être une relation légèrement fraternelle, mais elle lui donne un coup de fraîcheur sans le vouloir qui le ramène plusieurs années en arrière. Plutôt déstabilisant parfois. Mais il apprécie que pour une fois, on ne lui dise pas que son attitude n'est pas correcte ou quoi. Enfin, au moins pas tout le temps quoi.
[ft. Scarlett Johanson]
Sydney Edinstreet :

Au début, tout marchait comme sur des roulettes. Quand Sydney convoquait Coop' pour une mission, il venait sans soucis. Aujourd'hui, c'est différent. Et leurs relations se sont d'ailleurs énormément détériorées. Il faut aussi dire qu'à la base, elles n'étaient pas vraiment au beau fixe. Le Sénateur trop concentré dans sa carrière et ses agissements pour la Révolution prêtait bien peu d'intérêt au travail pourtant essentiel du Messager. Chose que Coop' a bien ressenti. Et si avant, il ne lui en tenait pas rigueur, son changement assez radical depuis maintenant un certain temps fait qu'il ne manque jamais une occasion de remettre à sa place Sydney, quand il daigne accepter les missions que le politique veut lui confier. Malgré tout, eux deux pourraient très bien s'entendre et le savent bien. Disons simplement que c'est à celui qui fera un pas vers l'autre en premier. Mais Sydney ne se fait pas d'idées : ce messager-là, impossible de lui faire faire ce qu'on veut. Qualité qu'il apprécie sans toutefois l'approuver.

[ft. Hugh Laurie]





Dernière édition par Mads le Mer 9 Fév 2011 - 21:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Re: Les Messagers - Libres : 3/5   Ven 28 Jan 2011 - 2:05




Crow


« doesn't want to remember »

nom : Inconnu.
prénom(s) : Inconnu.
pseudo : Crow.
lieu de naissance : Inconnu.
âge : Inconnu, environ 23-24 ans.
métier : "L'homme à l'autre bout de l'oreillette".
situation amoureuse : Célibataire.
avatar : Chace Crawford.
crédit : Bardadoll.

LIBRE - RESERVE – PRIS


personnalité :

surdoué ; comique ; bavard ; ironique ; curieux ; fonceur ; fier ; malin ; pro de l'informatique ; direct ; efficace ; protecteur ; amnésique

histoire :

Le noir complet. Avant son arrivée chez les Messagers, il n'y a absolument rien. C'était il y a dix ans. Son enfance et une partie de son adolescence passée, il n'en a pas le moindre souvenir. Si bien qu'il ne connait ni son nom, ni son prénom. Alors il se fait appeler Crow. Pourquoi ? Parce qu'il trouve ce pseudo super classe bien sûr ! Au final, vu tout ce qu'ont vécu ses amis et collègues avant de devenir Messagers, une enfance pourrie et tout l'tutti, il préfère ne pas se souvenir. Et même si parfois, même souvent, la chose est très perturbante, au final... On finit par s'y habituer. En même temps, au bout de dix ans, on n'a pas vraiment le choix. Véritable expert en informatique, surdoué dans tout ce qui touche à la technologie, Crow s'infiltre dans tous les systèmes qu'il veut sans se faire repérer, et peut même, lors des missions, figer l'image diffusée par les caméras dans le centre de vidéo-surveillance de New York pour éviter que les Messagers se fassent repérer par ces dernières. On peut dire qu'il est un élément extrêmement important du groupe et que sans lui, les pertes seraient plus fréquentes. Néanmoins, c'est une responsabilité qui lui fait peur parfois. Tous ou presque sont ses amis et il est bien conscient que dans leurs missions, s'ils échouent, il en sera aussi responsable. Et une erreur, ça ne pardonne pas chez eux. S'il a le mental solide, être témoin de la mort de l'un de ses camarades via oreillette l'a malheureusement choqué plusieurs fois. Mais il garde espoir, reste l'élément joyeux de la troupe, souriant et drôle pour les motiver, partant lui-même quelques fois en mission sur le terrain puisque physiquement, il reste aussi doué que les autres.



relations :







Flash :

On peut dire que ces deux-là se sont bien trouvés ! Entre l'optimiste et le volontaire, il ne pouvait pas y avoir meilleur duo. Flash et Crow se considèrent aujourd'hui comme deux frères, deux meilleurs amis que rien ne saurait séparer. Flash, c'est bien le seul à qui Crow sortira des blagues vraiment nazes en pleine mission, sauf si les choses sont vraiment inquiétantes. Oui, on peut dire qu'ils font un duo qui fonctionne du tonnerre. Ensemble, on peut même les qualifier de bruyants : les rires fusent, la complicité est de mise. Ils partagent les mêmes idées, les mêmes principes et quand Crow n'est pas bloqué devant ses écrans, il leur arrive assez souvent de s'organiser quelques petits challenges sur les toits en guise d'entraînement. Si le premier est au courant de toute la vie du second, Flash, lui, sait à quel point la place de son ami peut être difficile. Il n'a jamais assisté à la mort de l'un de ses collègues en direct, mais il se doute bien que le choc doit être terrible. Si bien qu'il considère Crow comme le membre le plus fort des Messagers, et... Ce dernier ne sait pas trop comment le prendre. Leur amitié est basée sur la confiance, le respect et, évidemment, une entente qu'on aurait difficilement crue possible.
[ft. Alex Pettyfer - crédit : Bardadoll]
Coop' :

Coop' pose de sérieux problèmes. Mais on peut comprendre pourquoi. Crow est même le mieux placé pour savoir quelles raisons poussent celui qui pourrait être plus qu'excellent à disparaître. Eux deux, contrairement aux autres, ont été confrontés à la mort de collègues et amis bien trop fréquemment : Coop' de par son ancienneté, et Crow par sa qualité de guide dans les missions. C'est pourquoi il l'apprécie bien plus que ce qu'il montre, et si les contrats qu'il est obligé de prendre à la place de Coop' ne l'enchantent pas vraiment, il laisse faire, espérant tout de même que ce dernier finisse par se ressaisir. Parce qu'il met quand même les autres en danger avec sa façon d'agir. Et s'ils perdent quelqu'un à cause de lui, non seulement Crow et tous les autres lui en voudront, évidemment, mais en plus... Il sait que Coop' sera le premier à se sentir responsable. Parce qu'il n'est pas aussi égoïste que ce qu'il veut montrer. Ou en tout cas, pas avec eux. Ils s'apprécient énormément quand même et se comprennent plus que ce qu'ils pensent.
[ft. Jake Gyllenhaal - crédit : Bardadoll]
Mads :

Une amie précieuse, une grande sœur même qui s'ouvre à lui plus qu'elle ne s'ouvre aux autres. Oui, son histoire le touche. Et Crow est particulièrement fier de voir que Mads lui accorde toute sa confiance, tout comme il est content de voir qu'il parvient à l'enthousiasmer un peu, suffisamment pour la faire sourire. Ils se soutiennent, s'entraident... Et contrairement à ce qu'elle peut penser, Mads lui apporte énormément. Elle lui donne une motivation de plus à bien faire son travail pour emmerder le gouvernement. Et ça, c'est important ! Il aime plaisanter avec elle, la voir un peu plus joyeuse qu'à l'ordinaire. Il était à l'autre bout de l'oreillette quand elle a fait sa chute, quelques mois plus tôt. La peur de sa vie. C'est grâce à lui qu'on a pu rapidement aller la secourir et la ramener au QG pour lui fournir les soins nécessaires. Il s'est senti responsable pendant un bon moment et continue de temps en temps à s'excuser. Oui, Mads compte énormément pour lui. Une sœur dont il a énormément besoin, un repère dont il ne saurait pas se passer.
[ft. Gemma Arterton - crédit : Luce]
Elle :

Etrange, Elle le fascine par sa complexité. Non, Crow est loin de la comprendre, et c'est tout ce qui fait la qualité du personnage. Parce que c'est bien un besoin de la cerner qu'il ressent lorsqu'il la voit. Loin de se laisser démonter lorsqu'elle le descend, préférant parer le tout avec humour, il est toujours soulagé de voir qu'au travers des moments de complicité partagés avec elle, Elle l'apprécie. Oui, c'est un soulagement, parce qu'il ne sait jamais. En sa compagnie, il nage dans un océan d'incompréhension qui est loin de lui déplaire. A ses yeux, le personnage est tout un univers. Il se surprend toujours à s'inquiéter pour elle lorsqu'elle est en mission. Admettons que perdre une Messagère de sa qualité serait extrêmement dommage. Mais il y a un réel attachement derrière tout ça. Crow a besoin de savoir qu'elle va bien, qu'elle n'est jamais trop loin. Parce qu'elle fait partie de la famille, qu'elle le veuille ou non. Elle est des leurs, et ils sont les seuls liens sur lesquels elle peut vraiment compter aujourd'hui.
[ft. Scarlett Johansson - crédit : Faith]
Jason Baldwin :

Crow le connait seulement et uniquement parce qu'il est le directeur du centre de vidéo-surveillance. Le Messager est d'ailleurs le premier à reconnaître que ses systèmes sont particulièrement difficiles à infiltrer. Mais Jason représente des dangers sur plusieurs points, totalement inconnus de Crow. D'abord, ce dernier est sur ses traces. Parce que dans la famille, le messager n'est pas le seul à être un surdoué de l'informatique. Dans la famille ? Oui oui. Et ça, c'est une chose qu'eux deux ignorent totalement : ils sont frères. Crow l'a oublié suite à sa disparition, et Jason le pense perdu. Si retrouvailles il y a un jour, ma main à couper que les révélations et le choc seront rudes !
[ft. Joaquin Phoenix - crédit : Whysosilent]




Dernière édition par Mads le Mer 9 Fév 2011 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org



✽ MESSAGES : 69
❈ ARRIVÉE : 01/02/2011

❈ LOCALISATION : Derrière ses écrans.



MessageSujet: Re: Les Messagers - Libres : 3/5   Mer 2 Fév 2011 - 1:25




Flash


« Don't jump : fly ! »

nom : Inconnu
prénom(s) : Michael
pseudo : Flash
lieu de naissance : New York
âge : 20 ans
métier : Messager
situation amoureuse : célibataire
avatar : Alex Pettyfer
crédit : Bardadoll

LIBRE - RESERVE – PRIS


personnalité :

doué ; volontaire ; casse-cou ; courageux ; téméraire ; fier ; susceptible ; vif ; malin ; fonceur ; moqueur ; protecteur ; compréhensif

histoire :

Un passé somme toute assez "normal" quand on fait partie des Messagers, Flash n'a jamais connu ses parents, morts durant les manifestations. Confié à un grand-père qui prônait des valeurs contraires à celles de la nouvelle société, il resta en sa compagnie jusqu'à ses dix ans. Jusqu'à ce que ce dernier se fasse arrêter et emprisonner. Comprenant qu'il valait mieux pour lui de disparaître, les idées d'un autre régime bien plus juste vis-à-vis de la nature humaine dans sa tête malgré son jeune âge, il ne tarda pas à s'enfuir, trouvant refuge dans le quartier italien du Bronx. Vivant du mieux qu'il put pendant deux ans, disparaissant complètement aux yeux de la société pour s'enfuir dès qu'il semblait se faire repérer, on peut dire que Flash fut habitué à courir avant même son arrivée parmi les Messagers. La rencontre avec l'un d'entre eux fut assez mémorable : ils fuyaient tous les deux, et le premier aida le gamin qu'il était encore pour l'emmener dans leur QG. Là, il débuta un entraînement intensif pour devenir, aujourd'hui, l'un des meilleurs. Seulement voilà : la poisse continue de le poursuivre. Car qui est ce fameux Messager qu'on a retrouvé sur les lieux du meurtre de Julian Donovan ? Flash lui-même ! Arrivé quelques secondes seulement avant les flics, on peut dire qu'il n'a jamais couru et sauté aussi rapidement de sa vie ! Maintenant ? On le soupçonne du meurtre de l'ancien candidat à la Mairie de New York, ce qui fait de lui le Messager le plus recherché de la ville, fait qui l'oblige d'ailleurs à faire profil bas, bien plus que ses collègues. Quant au message qu'il devait donner à Donovan, il l'a bien évidemment conservé pour éviter que des informations révolutionnaires ne tombent entre les mains du gouvernement.



relations :







Elle :

Une fragilité touchante, une force étonnante... C'est ce qu'elle est à ses yeux. Elle a quelque chose de mystérieux qui lui donne envie d'être réellement là pour la soutenir. Oui, Flash l'adore. La considère comme une sœur, une meilleure amie dont il ne pourrait réellement pas se passer. Toujours là au moment où elle semble avoir besoin de quelqu'un, il est présent plus pour cette dernière que pour n'importe qui d'autre. Une sorte de don, ça ne s'explique pas. Ils doivent être connectés ou quelque chose comme ça. Puis évidemment, il s'inquiète. Qu'elle prenne des drogues est loin de le rassurer d'ailleurs. Il aimerait qu'elle arrête de se faire du mal, qu'elle regarde la réalité en face et qu'elle montre toute sa force plutôt que de fuir comme Elle semble le faire. Il n'aime pas la savoir loin de lui. Heureusement, elle ne disparait pas sans arrêt comme Coop'. En bref ? On ne peut pas résumer une relation comme celle-ci : trop unique, trop compliquée. Mais Flash l'adore, et on peut affirmer sans se tromper qu'il ferait absolument tout pour elle. Parce qu'elle est sa sœur, sa meilleure amie, celle avec qui il se sent proche, mais différemment des autres.

[ft. Scarlett Johansson - crédit : Faith]
Crow :

On peut dire que ces deux-là se sont bien trouvés ! Entre l'optimiste et le volontaire, il ne pouvait pas y avoir meilleur duo. Flash et Crow se considèrent aujourd'hui comme deux frères, deux meilleurs amis que rien ne saurait séparer. Flash, c'est bien le seul à qui Crow sortira des blagues vraiment nazes en pleine mission, sauf si les choses sont vraiment inquiétantes. Oui, on peut dire qu'ils font un duo qui fonctionne du tonnerre. Ensemble, on peut même les qualifier de bruyants : les rires fusent, la complicité est de mise. Ils partagent les mêmes idées, les mêmes principes et quand Crow n'est pas bloqué devant ses écrans, il leur arrive assez souvent de s'organiser quelques petits challenges sur les toits en guise d'entraînement. Si le premier est au courant de toute la vie du second, Flash, lui, sait à quel point la place de son ami peut être difficile. Il n'a jamais assisté à la mort de l'un de ses collègues en direct, mais il se doute bien que le choc doit être terrible. Si bien qu'il considère Crow comme le membre le plus fort des Messagers, et... Ce dernier ne sait pas trop comment le prendre. Leur amitié est basée sur la confiance, le respect et, évidemment, une entente qu'on aurait difficilement crue possible.

[ft. Chace Crawford - crédit : Faith]
Coop' :

Enervant ce type. Enfin, évidemment... Puisqu'ils sont du même groupe et qu'ils se connaissent depuis plusieurs années, Flash l'aime bien. L'apprécie même énormément, jusqu'à le considérer comme un membre de sa propre famille. Mais il reste énervant. Non, aucune chance que Flash finisse comme lui un jour, à éviter ses missions comme Coop', à avoir l'air de se foutre de tout, et surtout de ne plus croire en rien. Lui, il veut garder espoir, même si la poisse le poursuit. Il n'est pas du genre à laisser ses idées partir. Oui, comme Coop', il a vu des amis et collègues mourir. Mais il s'efforce d'être toujours aussi volontaire, même s'il admet que parfois... Les choses sont plus dures que prévues. Il sait comment le Messager était avant. Quand il est entré dans leur équipe, Coop' était un peu un modèle. Mais tout finit par changer. Il lui arrive parfois de s'énerver lorsque celui-ci lui répète qu'il finira par devenir comme lui. Non, il ne veut pas y croire, point barre. D'un autre côté... Il comprend aussi ce dernier. Et il lui est plusieurs fois arrivé de se demander si dans le fond, il n'avait pas raison. A force de vouloir ressembler à son modèle de l'époque, il y est parvenu : rien ne dit qu'il ne va pas continuer sans réellement le vouloir.

[ft. Jake Gyllenhaal - crédit : bardadoll]
Mads :

Flash l'apprécie. Comme tous les autres, Mads a une place très importante dans sa vie. Suffisamment pour qu'il la considère comme un membre de sa famille proche. Il aime bien jouer les Messagers surmotivés pour l'énerver un peu, sachant que dans le fond, il arrive plus à l'encourager aussi. Il sait aussi très bien qu'elle le voit un peu comme le premier de la classe, celui qui fait toujours son travail et qui est suffisamment volontaire pour se proposer quand personne ne le fait. Ouais, peut-être qu'elle a raison quand elle pense qu'il se surestime, mais il en faut bien un ! Comme tout le monde, quand il a appris la chute de Mads quelques mois plus tôt, il s'est inquiété. Enormément. Mais elle va bien, alors... tout va bien ? Néanmoins, les choses ne sont plus comme avant. Elle est peut-être plus âgée, elle a peut-être plus d'expérience, mais lui a bien compris qu'elle en faisait "trop", et surtout qu'elle le faisait exprès. Oui, il la savait je-m'en-foutiste, mais pas au point de se moquer de se faire du mal comme ça. Alors il fait attention à elle, au cas où elle recommencerait sans même s'en rendre compte.

[ft. Gemma Arterton - crédit : Luce]
Nolan Anderson :

Nolan est le Révolutionnaire avec lequel Flash est le plus en contact. Le message que ce dernier devait transmettre à Julian Donovan était d'ailleurs de ce dernier. Depuis, il leur arrive bien plus souvent qu'avant de communiquer. Des conversations éclair, rien d'autre. Ils s'entendent aussi bien qu'un messager et un révolutionnaire peuvent s'entendre. Le premier considère le second comme son patron officiel, tandis que le second voit le premier comme son seul et unique moyen de communication avec les autres révolutionnaires. Rien d'autre. Flash ne sait pas grand-chose sur lui et ne cherche pas à approfondir cette relation. Toutefois, il apprécie de voir que Nolan est vraiment motivé... Parfois un peu trop. Mais il ne sait rien de son côté extrémiste, voit plutôt le personnage comme un homme d'action un peu trop ambitieux parfois. Mais c'est bien ce qu'on lui reproche aussi à lui aussi de temps en temps, donc pas de problèmes. En revanche, il ressent tout de même un certain malaise en sa présence, le trouvant parfois un peu dérangé. Mais il ne peut pas l'être autant que les types du gouvernement.

[ft. Gérard Butler - crédit : itsabigdeal]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Les Messagers - Libres : 3/5   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Messagers - Libres : 3/5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mirror's Edge :: Avant de commencer :: Personnages prédéfinis-