AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ATLANTIDE - don't take care of me. done.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



✽ MESSAGES : 14
❈ ARRIVÉE : 20/02/2011

❈ LOCALISATION : Quelque part sur un toit.



MessageSujet: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Dim 20 Fév 2011 - 21:54




atlantide


« le nom disparaît, les actes restent. »

nom : Il est quelque part dans un coin de sa tête, mais jamais elle ne le dira. Pourquoi ? Parce qu'on pourrait la considérer comme une traîtresse.
prénom(s) : Fut un temps où on l'appelait Aurora.
pseudo : Atlantide.
âge : Autour de vingt-trois, vingt-cinq ans.
lieu de naissance : New York
métier : Celle qui vole sur les toits. Un des petits anges sans ailes de cette ville. Une convoyeuse. Une Messagère.
groupe : Messagers
situation amoureuse : Compliquée
avatar : Olivia Wilde
crédit : Faith






A propos


« Ne cherche pas, dans l'avenir, à retrouver le passé »


« Comment elle s'appelle ? »
« C'est la fille de Blackwater, tu sais, l'adjoint du maire... Celui qui est mort dans les manifestations du 22 décembre. Avec sa femme. »
« La petite Aurora ? T'es sûr ? Bon Dieu quelle horreur... »
« Certain. Du coup, elle est orpheline. Je sais pas du tout où on va la caser, mais bon, faudra bien qu'on trouve... »
Je devais avoir huit, neuf ans. Mes parents étaient opposés au régime, plus que quiconque. Mon père avait beau être adjoint à la mairie de New York, il considérait que surveiller tout le monde à coups de caméras était d'une stupidité flagrante. Ma mère était une Révolutionnaire, et résultat, ils se sont tous les deux faits tuer pendant la Période Noire. Et comme je n'avais plus aucune famille, je me suis retrouvée dans un centre d'accueil. Comme tant d'autres gamins, maintenant que les parents étaient morts ou enfermés au complexe de Staten Island.

« Aurora... Aurora ? Aurora ! Oh, tu m'écoutes ? »
J'observai l'éducateur d'un air mauvais. Ca faisait déjà six mois que je vivais dans ce centre d'accueil. Mon caractère, trop violent, trop indépendant, n'avais toujours pas séduit de parents potentiels. Et d'un côté, moi, ça m'arrangeait. Tout ce que je voulais, c'était la liberté. Pouvoir voler un peu, comme les oiseaux que je voyais parfois. A cause de ça, il m'arrivait d'aller m'amuser sur les toits. Je pouvais disparaître comme ça pendant des heures, voire des jours, juste pour pouvoir explorer les hauteurs de la ville. Grâce à ça, j'avais développé une souplesse et une agilité étonnantes pour mon jeune âge. Je n'avais alors pas plus de douze ans.
« J'ai déjà dit de ne pas m'appeler Aurora. Aurora, c'est la gamine chialeuse qui réclamait ses parents quand ils sont morts. Je ne suis plus Aurora. »
« Ah oui ? Alors, comment on devrait t'appeler maintenant ? »
« Atlantide. Comme la cité perdue des Grecs. »

Atlantide. Un nouveau nom qui m'allait bien. Atlantide, la cité perdue des Grecs. J'étais perdue moi aussi. Mon caractère s'est définitivement forgé à ce moment-là, c'est notamment à cause de ça - ou grâce à ça, peut-être - que je me suis enfuie de mon centre d'accueil, environ un an après mon admission. Adieu la petite fille douce et gentille qui s'appelait Aurora. Atlantide était une demoiselle taciturne, sombre et secrète, indépendante et éprise de la même liberté que celle des oiseaux. Ou des Messagers... Il m'arrivait de les apercevoir quand je passais mes journées sur les toits. Et je dois avouer que si cette envie de liberté ne m'avait pas étreinte si tôt, je ne pense pas que j'aurais pu entrer chez eux. Je me souviens encore de ma rencontre avec Ébène. Je devais avoir treize ou quatorze ans, je ne sais plus. J'ai fini par oublier ma date de naissance.

« Et ben gamine, qu'est-ce que tu fous là ? »
J'avais sursauté comme jamais. Je ne l'avais pas entendue arriver. Elle devait avoir deux ou trois ans de plus que moi environ, elle était toute jolie, avec ses cheveux bruns et ses yeux bleus. Un peu comme moi. Elle m'avait toisée d'un air méfiant, avisant l'écharpe de toile rouge usée qui m'entourait la gorge et mes vêtements déchirés un peu partout.
« T'es dans un sale état... Qu'est-ce que tu fiches ici ? »
« Bah... Euh... J'aime bien monter sur les toits. Et jouer aux acrobates. Mais toi, qu'est-ce que tu fous là ? »
Elle avait souri d'un air quelque peu narquois.
« Moi, les toits sont mon lieu de vie, et mon terrain de jeu. Semer les flics, grimper, glisser, sauter... C'est mon pain quotidien, ce qui me permet de vivre. »
C'est à ce moment-là que j'avais avisé l'oreillette accrochée entre ses cheveux.
« Comment tu t'appelles ? »
« Je... Atlantide. »
« Je suis sûre que c'est pas ton vrai prénom. Remarque, le mien non plus. Moi c'est Ébène. T'as quel âge ? »
« J'sais pas trop. Treize ou quatorze ans. Pas plus de quinze. J'ai oublié mon anniversaire. »
Un sourire était apparu sur son visage à ce moment-là. Elle s'était penchée vers moi.
« Dis-moi, Atlantide... Ca te dirait de goûter à la véritable liberté ? »
J'ai accepté. Et c'est ainsi que j'ai rejoint les rangs des Messagers.

« Bon, Atlantide, tu continues jusqu'à voir le centre de surveillance. Ébène t'attend sur l'immeuble d'en face. »
« Compris Bird. J'y suis dans cinq minutes. »
Mon entraînement avait été intense. Ébène m'avait présentée à Bird le jour même de notre rencontre, m'embarquant dans un univers dont je n'aurais sans doute jamais pu rêver. Pourtant, je me doutais que la vie de Messager, même si elle était empreinte d'un sentiment de liberté que personne ne pouvait avoir, n'était pas si rose que ce que je pouvais croire. Ébène, notamment. Elle m'avait annoncé son départ pour Los Angeles la veille au soir. A ce souvenir, mon pied ripa sur la corniche mouillée, je faillis tomber dans le vide. Il pleuvait à verse.
« Atlantide, qu'est-ce que tu fous bordel ? Mais fais gaffe ! Tu sais bien que cette mission est dangereuse ! »
« Ca va, je sais... On est pas loin du centre de surveillance et les conditions météo sont pourries, je sais, Bird, pas la peine de m'engueuler... »
Je serrai les dents, les jointures de mes doigts virant au blanc tellement je serrais la lanière du sac qui battait contre mon dos. Je me hissai sur un dernier toit, repérai Ébène qui m'adressait des signes de la main. Ma gorge se serra, pourtant je lui envoyai le sac sans broncher.
« Bon boulot, Losty. Bon boulot. »
J'avais à peine entendu les paroles de Bird. Ma vue était trouble, et ce n'était pas à cause de la pluie. Je désactivai mon oreillette, me planquai entre deux ventilateurs et me laissai aller à mon chagrin.

Quelques années après... Trois, quatre peut-être. C'était il y a quelques jours en tout cas. J'étais assise sur ma couchette, dans le QG. C'est à ce moment-là que Bird est venu me voir, s'est installé à côté de moi. J'ai tout de suite arrêté mes étirements pour l'observer. Il était assez rare qu'il se déplace personnellement, d'habitude il nous appelait par l'oreillette, et on allait le voir. Un geek de première, en somme. Mais il était doué dans son travail.
« Moi aussi je vais partir, Atlantide. »
« Ah, bon... Et tu vas aller où ? »
Il m'observa encore, de ses yeux bleu acier, tellement intimidants. Je lui rendis son regard, les miens bleu saphir.
« Je prends ma retraite... Un peu anticipée, c'est vrai. Je vais aller m'exiler en Europe, quelque part où je pourrai me mettre au service d'une entreprise informatique, sans sensation d'être surveillée. Tu vois un peu ? »
« Ce que je vois, c'est surtout que je ne sais pas avec qui je vais bosser maintenant, Bird... »
Il me sourit d'un air un peu mesquin, me tapota la tête gentiment.
« Je t'ai déjà conseillée à un autre coordinateur. Tu connais Crow ? »
« Hm. Ébène avait bossé avec lui quand il était encore Messager, nan ? C'est pas celui qui a pris la place de son propre coordinateur ? »
« C'est ça. Tu vas bosser pour lui maintenant... Tu verras, il est plutôt marrant comme gars. Il doit avoir environ ton âge. »
« Tu pars quand ? »
« Après demain. »

Depuis, Bird est bel et bien parti. Je crois qu'il est allé à Londres. Enfin, je n'ai aucune nouvelle. Mais d'un côté, c'est sans doute mieux. Avec toute la surveillance mise en place aux Etats Unis, c'est même pas la peine. Je me contentais donc de penser à lui dès que j'en avais l'occasion – il avait tout de même été mon mentor, toutes ces années où j'avais travaillé pour lui. J'observai un long moment le soleil se coucher sur New York. Je savais qu'il fallait que je rentre au QG avant de me faire choper. Je me glissai donc le long du toit, crochetai une corniche, me lançai de nouveau à l'assaut des airs. J'étais heureuse et malheureuse, fière de moi et terriblement seule. Tant de sentiments contradictoires qui me renversaient le cœur... Mais il fallait que j'en fasse abstraction. La vie était faite de départs et d'arrivées, de nouvelles rencontres et de déceptions. Il fallait que je m'y fasse. J'étais désormais sous les ordres de Crow, il fallait que je m'y fasse. Que je me dise que Bird et Ébène ne seront plus là pour m'épauler en cas de besoin.
Un dernier regard sur le ciel flamboyant.
Je me laissai tomber dans l'ombre.





C'est à vous !


« MA présentation »


pseudo : Panda, Panda Poo, Ker Cadélac... x)
prénom(s) : Camille
âge : 16 ans
comment nous as-tu découvert ? LEGEND OF PACIFIC
présence sur le forum : 7/7j
Un mot pour finir ? Code OK par Luce.



Dernière édition par Atlantide le Mer 23 Fév 2011 - 19:36, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Dim 20 Fév 2011 - 21:58

Bienvenue sur Mirror's Edge !
Si tu as des questions ou quoi que ce soit, n'hésite pas à envoyer un mp à un membre du staff ou à les poser sur la FAQ du forum Wink J'ai édité pour le code, c'est bon. Et au passage, j'aime beaucoup le choix de la personnalité. N'oublie pas d'aller la réserver sur le bottin et... Evidemment : bon courage pour ta fiche !

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org



✽ MESSAGES : 14
❈ ARRIVÉE : 20/02/2011

❈ LOCALISATION : Quelque part sur un toit.



MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Dim 20 Fév 2011 - 22:00

Merci beaucoup Mads I love you (et franchement, je vous aime d'avoir fait un RPG sur Mirror's Edge, c'est mon jeu vidéo favori o_o)
Je file réserver mon avatar I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



✽ MESSAGES : 69
❈ ARRIVÉE : 01/02/2011

❈ LOCALISATION : Derrière ses écrans.



MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Mar 22 Fév 2011 - 22:43

Et moi, je t'aime d'avoir pris la magnifique Olivia Wilde en avatar I love you
*fuis en courant*

_________________

    I can feel my chest crushing inwards ; Sucking through my skin into my brain ; Oxygen pushing on the window ; cracks in the glass let It slip away ; I start to cry and I keep on laughing : I close my eyes at what's left inside : And then I'll ran away, ran away, ran away ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



✽ MESSAGES : 14
❈ ARRIVÉE : 20/02/2011

❈ LOCALISATION : Quelque part sur un toit.



MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Mer 23 Fév 2011 - 19:37

Je pense pouvoir dire que j'ai fini ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Mer 23 Fév 2011 - 20:22

Ben c'est nickel tout ça Very Happy
Rien à redire, j'ai beaucoup aimé l'histoire d'Atlantide, qui se lit très facilement d'ailleurs.
Donc tu es validée ! Tu peux dès maintenant jouer dans la partie RP, ouvrir tes fiches de liens et ton suivi de RP.

Amuse-toi bien parmi nous !

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org



✽ MESSAGES : 69
❈ ARRIVÉE : 01/02/2011

❈ LOCALISATION : Derrière ses écrans.



MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   Jeu 24 Fév 2011 - 0:47

Citation :
"tu verras, il est plutôt marrant !

"plutôt" ? Comment ça plutôt ? x)

BIENVENUE A TOI Smile !!!

_________________

    I can feel my chest crushing inwards ; Sucking through my skin into my brain ; Oxygen pushing on the window ; cracks in the glass let It slip away ; I start to cry and I keep on laughing : I close my eyes at what's left inside : And then I'll ran away, ran away, ran away ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: ATLANTIDE - don't take care of me. done.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ATLANTIDE - don't take care of me. done.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mirror's Edge :: Avant de commencer :: Présentations des membres :: Présentations validées-