AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin


✽ MESSAGES : 86
❈ ARRIVÉE : 22/01/2011

❈ LOCALISATION : Les toits, comme toujours.



MessageSujet: Les groupes    Jeu 27 Jan 2011 - 19:14



Quelques précisions :


« Qui sont-ils ? »


Les Messagers :
On ne sait pas qui ils sont, à quoi ils peuvent bien ressembler… Mais on sait ce qu’ils font. Engagés par les Révolutionnaires bien que la plupart des Messagers ne considèrent pas avoir de rapport direct avec eux, ils sont le seul moyen de communication qui assure à celui qui envoie et celui qui reçoit que personne d’autre n’a pu lire ce fameux message. Pas d’internet, pas de courrier géré par les autorités, juste une mallette et une personne. Et leur moyen de transport n’est pas vraiment le plus tranquille : ils sont des ombres sautant de toit en toit, pros de l’infiltration, connaissant leur ville par cœur. Des risques, ils n’arrêtent pas d’en prendre. On estime que peu d’entre eux arrivent à 35 ans : les chutes sont fatales, la police est partout. Ils savent se défendre, ils sont plus rapides, plus souples, plus agiles, peuvent sauter bien plus loin que la normale, et ce grâce à un entraînement poussé dès le recrutement et à un produit injecté directement dans le sang qu’on appelle l’accélérateur. Selon la dose, ses effets varient de trois à six heures. Leurs fournisseurs ? Les Révolutionnaires. Mais ils ne sont pas infaillibles. Ils sont même très loin de l’être.

Les Messagers n’existent pas. Ils ne figurent sur aucune liste, leur visage ne porte pas de nom… Administrativement, ils sont morts. Ils ne sont jamais nés. Pourquoi ? Simple. Extrêmement simple. Une grande majorité des Messagers est composée d’orphelins, de personnes qui, enfant, se sont enfuies de chez elles. Toute personne existant administrativement ne peut pas devenir un Messager. Tout comme il ne suffit pas d’un simple formulaire à remplir pour l’être. Ce sont eux qui vous trouvent, eux qui vous recrutent. Quand l’un d’entre eux décède, on s’arrange pour qu’il soit rapidement remplacé. Leurs missions sur les toits ou dans les immeubles, ils ne les font pas seuls. Si physiquement, ils le sont effectivement, ils ne quittent jamais leur oreillette. Cette dernière est indispensable, et on considère qu’elle est responsable à 50% de la réussite de la mission. La personne à l’autre bout leur indique les mouvements de la police, les endroits où ils doivent passer… En bref, ils sont le plan, qu’ils peuvent modifier en temps réel.

Pour plus de précisions, rendez-vous ICI.


Les Révolutionnaires :
Leur identité est inconnue, leur nombre aussi, mais ils sont là. En règle générale, ils font parti des puissants du pays, de la ville. C’est presque une évidence : dans le cas contraire, ils se feraient rapidement repérer et on les enverrait dans ces endroits où il n’y a jamais eu de retour. Ils sont organisés, leur communication n’est jamais, ou très rarement, frontale : beaucoup trop dangereux. C’est pourquoi ils ont créé ce groupe que forment les Messagers. Car ils avaient bien besoin d’un moyen de communication beaucoup plus sûr que des mails surveillés ou des conversations téléphoniques écoutées. Oui, ils sont riches, ils sont puissants. Ils fournissent aux Messager leur accélérateur pour les rendre plus performants et ainsi maximiser les chances de voir leurs écrits remis entre les bonnes mains. Ce sont eux qui, autrefois, ont organisé les manifestations pour stopper les manœuvres funestes du gouvernement. Belle erreur, qu’ils ont bien comprise d’ailleurs.

Entre eux, ils ne s’appellent jamais par leur nom, préférant utiliser des pseudos au cas où un message serait intercepté. On ne sait pas d’où il vient, on ne sait pas vers qui il va. Ils se fondent dans la masse des hommes de pouvoir, si bien qu’aujourd’hui, leur discrétion fait qu’on ne peut pas savoir qui ils sont réellement contrairement à avant. Certains font même sûrement partie du gouvernement mis en place, contraints de jouer à la perfection la comédie et pouvant puiser, par la même, des informations capitales. Leur rôle n’est pas à sous-estimer, loin de là : les risques qu’ils prennent sont, d’une certaine manière, aussi importants que ceux des Messagers. Mais leur influence est plus grande, ils ont déjà mené des opérations contre les politiques mises en place qui ont eu un résultat positif. Des messages passés à la télé pour appeler à la méfiance, des tracts distribués… Malheureusement, ces opérations sont trop peu nombreuses pour vraiment obtenir un résultat, mais les occasions sont aussi beaucoup trop rares. Puis il y a différents types de Révolutionnaires. On retrouve les extrémistes, qui se disent prêts à sacrifier autant de personnes qu’il faudra pour retourner au régime d’avant. Parce que la liberté, ça n’a pas de prix. Et il y a ceux qui sont contre, qui les tempèrent, qui préfèrent y aller en douceur, rétablir la société qu’ils avaient autrefois connus de la même manière que la nouvelle était apparue.

Pour plus de précisions, rendez-vous ICI.


Gouvernement et forces de l'ordre :
Les premiers sont à la tête de la nouvelle société qu’ils ont créée comme ils l’ont imaginée. Contrôle des esprits et propagande font partie de leur quotidien. Ils savent absolument tout, font des Etats-Unis un pays où ils sont les maîtres incontestés. Ils savent quoi dire, quoi faire, si bien que la majorité des Américains se disent satisfaits de ce nouveau régime qui, pourtant, leur retire toutes leurs libertés et leurs droits en tant qu’homme. Mais on ne peut pas vraiment dire que la confiance règne réellement. Tous sont bien conscients que parmi leurs rangs se cachent probablement quelques Révolutionnaires prêts à changer ce nouvel ordre établi dès que l’occasion se présentera. Des enquêtes sont menées chaque jour sur les membres du gouvernement afin de les démasquer. Plusieurs sont tombés, mais pas tous, loin de là. Et pourtant, ils représentent bien un fléau à éliminer. Quant à l’affaire Donovan, elle est le meilleur moyen de les priver de leur réseau de communication principal puisqu’un Messager a été découvert sur les lieux. C’était même le prétexte qu’ils attendaient, il faut bien l’avouer, pour éradiquer ce maudit groupe de l’ombre.

Ils ont bien évidemment tout le soutien des forces de l’ordre. D’ailleurs, il est assez impressionnant de voir l’étendue de leurs pouvoirs. Allant de l’employé qui observe ses écrans télé avec les gens qui passent dans la rue jusqu’au responsable de la sécurité, on ne fait plus la différence, aujourd’hui, entre policier et vigile. Autoritaires, ils ont à peu près tous les droits concernant les « ennemis de la république démocratique populaire des Etats-Unis. » Leurs rangs comportent plusieurs anciens criminels « réhabilités », surtout présents pour dissuader tous ceux qui voudraient de près ou de loin aller à l’encontre de la loi. Ils sont partout, surveillent tout et surtout, depuis le meurtre de Donovan, ils sont aussi de plus en plus sur les toits pour stopper les Messagers.

Pour plus de précisions, rendez-vous ICI.


Les Citoyens :
90% de la population... Ca fait beaucoup. Ils acceptent tout ce que le gouvernement peut bien faire. Ou presque. Disons qu'ils ont plutôt conscience qu'ils n'ont pas intérêt à s'y opposer. En vingt ans, la population des Etats-Unis s'est habituée à ne plus réellement s'intéresser aux affaires politiques, si bien que seul leur confort personnel peut compter à leurs yeux. Non, ils n'ont pas envie d'aller dans ces stages de normalisation. Donc non, ils n'ont pas envie de se faire remarquer. La majeure partie d'entre eux considère que les Révolutionnaires, dont ils ont déjà entendu vaguement parler, sont stupides. Pourquoi essayer de changer les choses alors qu'elles sont acceptées par tout le pays ? Les caméras, on finit par s'y habituer. Et le taux de criminalité n'a jamais été aussi bas. Mieux encore : le régime a créé de nombreux emplois, si bien que le taux de chômage est beaucoup plus faible que dans les autres pays... Alors que la population des Etats-Unis est loin d'être réduite !

En bref, les Citoyens sont des personnes "normales". Ils se sont habitués au régime, ne voient parfois même pas la propagande là où elle se trouve et croient à peu près tout ce que peuvent bien dire les politiques et les médias. Ils ne se rendent pas réellement compte de tout ce qui se passe, se complaisant plutôt dans une situation que l'Etat a rendu apparemment confortable pour mieux les contrôler. Qui peut les blâmer ? Mais certains préfèrent jouer le rôle de l'individu normal pour ne pas s'attirer d'ennuis. Ils ne sont ni pour les Révolutionnaires, ni pour le Gouvernement. Ils restent cependant peu nombreux. Contrairement à la globalité des Citoyens qui représente donc environ 90% de la population du territoire.

Pour plus de précisions, rendez-vous ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirrorsedge.forumgratuit.org
 

Les groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mirror's Edge :: Avant de commencer :: Règles, contexte : ce qu'il faut savoir :: Informations complémentaires-